j'ai oublié mes bottes de marin

Ce jour là, je n’avais pas mis mes bottes de marin…

Ce jour là, je n’avais pas mis mes bottes de marin. Je décidais de me rendre sur les lieux qui faisaient parler la France. La Seine et ses inondations.

au secours je me noie
crue de la seine

L’appareil photo dans le sac, des tennis noirs aux pieds. Je me précipitais vers Austerlitz. Un peu déçue… Mouais !

quitter la péniche
la passerelle

bon, on va tenter quelques clichés originaux. Éviter à tous prix la Seine pleine comme une huitre.

une moto, un kebab, un tabouret, une femme...la vie est belle
The place to be

J’ai beaucoup marché, j’ai beaucoup scruté, j’ai zoomé, j’ai osé dépasser les lignes interdites et oui, je suis comme ça ! J’ai… pris… des photos. Ohh ?… Sans dek !

 

Autant dire que je n’étais pas la seule.

la seine les pieds dans l'eau
les pieds dans l’eau

Après les tempêtes de l’île de Sein, je dois avouer que mon cœur n’a pas battu au même rythme.

Tranquille la ville ! Ça va, je minimise mais l’eau à fait quand même des dégâts. Malgré tout, j’y ai vu de la poésie.

le spectacle.je ne suis pas la seule à y voir du romantisme
le spectacle

C’est si romantique ces eaux qui bouillonnent, qui écument et qui montent, qui montent jusqu’à effleurer les coucougnettes du zouave.

péniche débordée
péniche et barquettes

Austerlitz ? … Plutôt Water l’eau !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>